Woinic, cet encombrant truc…

Je crois qu’on aura vraiment du mal à changer ces vieux c… qui croient avoir trouvé l’idée de l’année… Sauf que :
Le conseil général des Ardennes a décidé de modifier le jeu sur les algues vertes.

Le conseil général des Ardennes a annoncé mercredi son intention de modifier le jeu en ligne « Woinic contre-attaque » qui met en scène un sanglier pulvérisant des algues vertes, après les protestations des élus départementaux des Côtes d’Armor.

Dans un communiqué, l’assemblée départementale ardennaise a estimé que « ce jeu ne stigmatise pas un territoire quel qu’il soit »…  

Rappel des faits :

Au départ: Woinic, ce gigantesque sanglier de métal qui trône… sur l’aire d’autoroute de Saulces-Monclin. L’animal s’est vu ajouter une corde à son arc, via un jeu Facebook imaginé par le Conseil général des Ardennes. Mais ce jeu de combat contre les algues vertes n’a pas amusé du tout les élus du Conseil général des Côtes-d’Armor.

Le Département des Ardennes a décidé que cette figure locale devait réagir suite « à l’empoisonnement mortel de 36 sangliers, victimes des algues vertes sur le littoral français », et lance, en ce sens, un jeu sur Facebook.

Une idée novatrice dont l’ambition clairement affichée est de promouvoir un peu plus encore son territoire. Il s’agirait d’une première de la part d’un Département.

Dans « Woinic contre-attaque »,  « le joueur se met dans la peau de Woinic. Il doit toucher le maximum d’algues, ce qui augmente son score. S’il laisse des algues venir sur la fontaine de la place Ducale, il perd des points. « Il tire autant qu’il veut de galettes à suc et lance des chaudrons de cacasse à cul nu telles des grenades », indique le Conseil général des Ardennes dans un communiqué.

Réaction immédiate dans les Côtes-d’Armor « Ce petit jeu n’est pas pour amuser les Costarmoricains et les Bretons », a réagi devant des journalistes le vice-président (PS)  du Conseil général Vincent Le Meaux, évoquant « une plaisanterie de mauvais goût ».

Une initiative mal accueillie dans ce département: « de collectivité à collectivité,
en général on parle de solidarité. Et là on voit qu’une collectivité s’amuse sur
le dos d’une autre, ce n’est pas très judicieux et pas très malin », a estimé M.
Le Meaux.

Dans le reportage diffusé sur France 3, Vincent le Meaux va même jusqu’à demander la disparition du jeu, pas de réaction officielle des Ardennais pour l’instant…

En tout cas comme on dit par là : ca fait pas de tort à ton voisin, ou pas…