Record battu pour les exportations de vins et spiritueux français

Il y a quelques décénies, La (douce) France s’ennorgeuillissait d’exporter les Droits de L’Homme… C’était le bon temps comme on dit.

La France, de nos jours, et que ce soit à gauche ou à droite, refuse d’importer des Roms. Mais là n’est pas la raison de cet article billet (je suis très loin d’être un journaliste, je n’en ai ni l’ambition, ni la formation).

Je tourne autour du pot, ou de la bouteille, plutôt… Que m’arrive t il ce soir ?

Voici donc l’objet de ce machin que j’écris : les ventes de vins et spiritueux français à l’exportation ont établi un nouveau record historique en 2011. Le seuil de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires a été franchi, soit 2,44 milliards de bouteilles, grâce notamment aux ventes de bordeaux, de cognacs et de champagnes. La (douce) France contribue donc à l’alcoolisme mondial.

Pour bémoler l’affaire, il faut dire que la France exporte moins, la hausse du chiffre d’affaire tient à la montée des prix plutôt qu’à la hausse des ventes…

Bon, la France n’exporte pas que de la bibine, elle exporte aussi des avions, et du parfum.

Publicités