Des rumeurs aux faits…

Je parlais hier des rumeurs qui courent au Sénégal en ce moment.

J’ai beaucoup hésité à mettre n ligne ces lignes… Mais j’ai décidé de la faire, parce que les médias classiques ne peuvent rapporter ces fa
Hier, j’ai (nous avons) eu une confirmation de certaines d’entre elles.its.

Alors oui, encore une fois, j’entends qui vont dire, mais de quoi se mêle t il ? Il est même pas d’ici. Je répondrai oui, je ne suis même pas d’ici, mais j’ai pas laissé mon cerveau ni mes yeux ni mon coeur en France. Désolé tout cela m’a suivi.

Hier soir, nous étions à la maison, passant une soirée plutôt tranquille… Quand soudain, on frappe à la porte et un des frères de ma chérie entre, ce frère a 17 ans, en disant qu’il y a des pierres dehors… Je ne m’étonne pas plus que ca, sachant que les rues du quartier sont faites de sable et de cailloux.

Ce que je ne savais pas (encore), c’est que quand on dit qu’il y des pierres dans la rue, c’est ces pierres sont lancées. Je n’ai pas tardé à le comprendre. La panique s’empare de la maison lorsque, ayant un peu repris son souffle le frère de ma chérie nous dit qu’il a failli être blessé au bas du dos par un coup de machette. Panique donc, et j’essaie de clamer tout le monde. Ne comprenant que très peu le wolof, je demande à ma chérie.

Un autre de ses frère serait blessé à la main.

Ce que je ne savais pas non plus c’est que dans le quartier, avait lieu au moment même un meeting du PDS, parti politique majoritaire au Sénégal.
Nous partons donc à la maison familiale qui se trouve dans la même quartier.

En arrivant, je constate la même panique qui s’est emparé de notre maison. Tout le monde est là, crie, et on sent une énorme tension.

Finalement, je comprends la situation : la famille était dans la rue, regardant le meeting, et je pense riant bien de ce qui se disait, mis à part mon beau père peut être…

A un moment, une jeune fille a lancé une pierre, certainement énervée par les évènements actuels, et pensant que le PDS est à l’origine de tout cela.

Et tout est parti de là : un des gardes du corps du discourant, prenant peur, sort alors un couteau et pensant que mon beau frère (celui de 17 ans) était à l’origine du jet de pierre, attaque.

J’insiste sur le fait que les gens chargés de sécuriser le meeting étaient armés de machettes, et de couteaux.

Voyant cela, un autre frère riposte, et attaque le garde du corps. S’ensuit une bataille dont le résultat est le suivant : une blessure par arme blanche au bras, une blessure par pierre à la tête. Un blessé léger et un blessé grave.

Ce récit est là pour relater l’ambiance qui règne actuellement à Dakar. Je vis dans la quartier de Ouackam et celui ci est resté calme jusque là.

Je pense que tous les sénégalais et en fait, tous ceux qui ont choisi de vivre dans ce pays ne veulent plus qu’une chose, que cela finisse.

2 réponses à “Des rumeurs aux faits…

  1. Pingback: Bachar ça suffit, Abdoulaye toi aussi, Abdallah tu nous as eus! « Miss Ayo Délé·

Les commentaires sont fermés.