5 idées reçues (en pleine face) sur les toubabs…

Et leur démontage.

D’abord, un peu d’étymologie : Toubab (en wolof tubaap, tubaab, également toubabe, toubabou, tuab, tubab) est un mot utilisé en Afrique de l’Ouest, principalement au Sénégal, en Mauritanie, en Gambie et au Mali, mais aussi en Côte d’Ivoire, pour désigner toute personne à peau blanche, à l’exclusion des Arabo-Berbères, quelle que soit sa nationalité. Il fait donc généralement référence à des Européens.
Par extension il peut aussi désigner des étrangers en général ou des Africains ayant adopté un mode de vie à l’occidentale, voire dans certains cas plus spécifiques les habitants de Saint-Louis du point de vue des Sénégalais de l’intérieur du pays. En fonction du contexte, il peut comporter ou non une nuance ironique ou péjorative, qu’il n’avait pas à l’origine. Source Wikipedia.

Idée reçue n°5 : tous les toubabs que je rencontre dans la rue sont mes amis…

Faux, on ne se connait pas, et même si le respect est important, et doit être mutuel, on ne se doit rien de plus. On peut devenir amis, mais on n’est pas sur Facebook.

Idée reçue n°4 : tous les toubabs à qui tu veux vendre des trucs dans la rue, ou que tu veux amener dans ta boutique de souvenirs sont fassés ou racistes…

Faux. Le toubab n’est pas venu chez toi pour acheter tous les masques, pirogues, tissus, vêtements… du pays. En outre, s’il était raciste, il ne serait pas là. D’autre part, à force d’être hélé de toutes parts, dans le but de lui vendre les choses précédemment citées, il est parfois énervé ou fassé. Mets toi à sa place.

Idée reçue n°3 : tous les toubabs sont milliardaires et pingres…

Faux. Le toubab n’est toujours milliardaire. Il peut aussi être pauvre. Chez les toubabs, on ne ramasse pas l’argent sur les trottoirs. (Voir la chanson « pas facile gagner l’argent français) Bon celui là, à moins d’aller au pays des toubabs, tu ne le verras pas, puisqu’il n’a justement pas les moyens de voyager. Mais crois moi sur parole, ça existe.  De plus, existe t il une loi qui dit que le toubab doit absolument tout donner aux gens qu’il rencontre ?

Idée reçue n°2 : les toubabs ne peuvent pas marcher dans la rue dans prendre un taxi…

Faux. Le toubab a des jambes comme toi, même si ça peut paraître surprenant. En Toubabie, on va souvent d’un point A à un point B en marchant. On a exporté cette façon de vivre ici… C’est dans les gènes. Alors, on ne prend pas toujours les taxi.

Idée reçue n°1 : les toubabs doivent payer plus cher pour emprunter les taxis…

Faux. Le toubab est un être humain au même titre que toi. Pour ce qui est du prix de la course, il n’existe aucune loi qui dise que le toubab doit payer plus cher, et je te renvoie à l’idée reçue n°3.

Pour conclure, je dirais que ces idées reçues s’appliquent de la même manière aux sénégalais vivant à l’étranger. Et c’est même pire pour eux, puisqu’ils ont la pression de la famille trèèèèèèèèèèès élérgie, des amis et s’ils ne donnent pas tout ce qu’ils ont, ils sont vus comme des toubabs eux aussi.

Publicités

4 réponses à “5 idées reçues (en pleine face) sur les toubabs…

  1. Très bien la mise au point!
    Pour refuser certains abus et croyances grotesques on m’a classée parmi les toubabs (je n’achète pas de pagnes spéciaux pour les mariages et les entèrrements, je refuse qu’on dévalise ma chambre ou mes bagages sous prétexte que je vis en France donc j’ai de l’argent, je n’arrose pas les gens de cadeaux sous ce même prétexte, je ne paye plus systématiquement les additions au restaurant)

    • Mon beau frère, qui est sénégalais (il n’est pas resté assez longtemps en France pour obtenir le nationalité) n’était pas revenu au Sénégal depuis trois ans… Il a été littéralement dévalisé ! En 32 jours de présence, il a dépensé plus de 7200 euros !!! Ca fit la journée de vacances à 225 euros… Soit 147 mille et des brouettes pas jour ! Et quand il est parti, on a dit qu’il est radin… De quoi désespérer.

Les commentaires sont fermés.