Douche froide, la suite.

Il y a quelques jours, je me suis un peu enfllammé dans mes réponses aux commentaires sur l’article « douche froide » (voir ici).

Je voudrais revenir sur ce que j’ai pu écrire et notamment sur la victoire de Macky Sall et à la suite.

D’abord je voudrais sire que j’estime beaucoup le peuple sénégalais qui a su reprendre le pouvoir à un homme qui en a abusé, et ce, avec une bonne majorité, dite dans les urnes, à mon avis le seul endroit légitime, quand on parle de démocratie, pour le dire.

Il y a tout de même quelques petites choses qui viennent quelque peu ternir la fête. Un peu moins de 50% des personnes en âge de voter ne sont pas allés déposer leur bulletin dans l’urne.

Le nouveau président, pour gouverner, devra composer avec des personnes venant de divers horizons et parfois très lointains. D’où une quasi impossibilité de prendre des décisions, et de nouveau un immobilisme bien connu auparavant.

Par ailleurs, les élections législatives, pour nommer les députés de la nation.

La nouvelle opposition, le PDS, va tout faire pour barrer la route au nouveau président, et si le précédent président était exécré par ses concitoyens, les élus locaux du PDS gardent certainement une bonne part de contentement des électeurs.

De plus les bonnes vieilles méthodes d’achat de conscience referont, gageons le, leur retour en force.

Pour le sénégalais moyen, la seule élection d’importance est la présidentielle,l »élection des députés, c’est du superflu.

On peut donc compter sur une forte abstention.

A moins… A moins que les sénégalais, devenus conscients de la force de leur vote, conscients qu’ils peuvent changer les choses, ne votent en masse pour les partis de la coalition au pouvoir, et cessent un système qui a ruiné le Sénégal et envoyé tant de ses enfants; fous de désespoir mourir en mer en partant vers l’eldorado.

Le peuple s’est réveillé, et n’acceptera plus les décisions prises au somment de l’Etat comme un seul homme. La nouvelle génération s’est levée, a montré au « dignitaires » que l’époque où ils pouvaient faire ce qu’ils veulent est bel et bien finie.

J’espère un vrai changement pour ce pays, même si ce ne sera pas facile. J’espère des lendemains qui chantent, j’espère que l’éducation sera une priorité, j’espère que l’entre soi ne sera plus de mise. J’espère que les enfants ne seront plus exploités par des soient disants représentants de dieu sur terre. J’espère que les sénégalais ne suivront plus aveuglement des gens qui ne sont surtout pas pour leur bien.

Enfin, j’espère que comme l’a dit Macky Sall, lors de sa campagne (voir ici), toutes les jeunes filles pourront se marier, parce que tous les jeunes hommes auront du travail.

Advertisements