Artiste versus directeur artistique…

Certaines personnes ne font pas la différence (j’y reviens) entre artiste et directeur artistique.

On peut être artiste sans nécessairement être un directeur artistique, et le contraire est aussi vrai…

Quand j’ai dit ça, je n’ai pas tout dit,et je vais développer.

Un artiste est une personne dont la sensibilité s’exprime librement, et qui crée des oeuvres selon sa vlonté, suivant son inspiration. Cette personne n’a de limites que celles de son imagination et de sa technique. C’est un artiste il fait ce qu’il a envie de aire.

Un directeur artistique, lui, bien qu’il ait besoin d’une sensibilité artistique, a des contraintes : son client, la demande dudit client, la technique qu’il doit employer pour répondre à la demande. Entre également en compte une notion de délai et de temps de travail.

Le travail du directeur artistique est un travail comme un autre, et oui. Dans une entreprise, chaque employé est rémunéré, et par conséquent, le directeur artistique est rémunéré. Je sais que cela peut sembler incroyable à certains, mais c’est la pure vérité.

Quand il est bon, ce qui est parfois le cas, on le rémunère bien, et le coût de son travail devient très vite cher à payer pour le client… On est donc sensé travailler vite, et bien.

Certains pensent qu’on est là pour faire de jolis dessins, et que partant de là, vu qu’on s’amuse, on ne devrait pas être payé, ou fort peu.

Je ne vais pas avancer sur ce terrain glissant et simplement dire que mon métier, puisque je suis directeur artistique, n’est pas de tout repos, surtout dans une petite agence, ce qui est très souvent le cas.

Il faut traiter avec les fournisseurs, assurer les délais de création et de production, tenir le niveau créatif, parfois gérer des infographistes caractériels, négocier, être un peu une assistance sociale, comprendre la demande du client et la transmettre, ou le transcrire en design graphique, supporter les critiques, garder le sourire, être toujours aimable.

Il faut également connaître les règles de typographie, les règles de composition, de mise en page, éventuellement, quelques langages informatiques, se débrouiller en CSS, connaître l’ergonomie… J’en passe et des mailleures.

Le travail d’un directeur artistique ne s’arrête pas le soir à 18 heures, quand on quitte le travail. Un DA s’implique, cherche des solutions, pense à son client, rêve parfois de son projet, et se lève (rarement, il est vrai) pour noter une idée qui lui est venue en pleine nuit.

Pour conclure, le DA ne se fait pas plaisir, ne pensez pas cela, le DA répond le mieux possible à un besoin de son client.

Une dernière chose, s’il vous plait : ne confondez plus artiste et directeur artistique.

Advertisements

Une réponse à “Artiste versus directeur artistique…

  1. Aucun souci, Ben, je connais très bien la fonction, je te souhaite juste du courage, c’est un boulot que l’on ne quitte pas en rentrant à la maison…

Les commentaires sont fermés.