Exclusif : l’interview de ben par ben !

     

ben – Bonjour ben, comment vas tu ? On va se tutoyer tout de suite, ca fera plus détendu. Qu’en penses tu ?

ben – Bonjour ben. Je vais très bien, et toi ? D’accord pour le tutoiement, en effet ca fera plus comme à la maison.

 

ben – On va commencer tout de suite cette interview, je précise que nous sommes dans ton bureau, et que c’est bien calme.

ben – Oui, j’ai besoin d’être un peu au calme pour travailler. C’est pourquoi je m’isole pour le faire. En tant créatif monstrueux, je me donne le droit d’être seul. C’est comme ça.

 

ben – Alors commençons par le commencement, c’est mieux… Quel a été ton parcours ?

ben – Je suis né il y a quelques années maintenant dans les Ardennes, dans la jolie ville de Revin, au nord de la France, un 22 mars. Ma mère et mon père étaient présents. A l’époque j’étais bien content. Eux aussi je crois.

La première parole de mon géniteur a été « je suis ton père »… La légende a commencé ici. Les américains n’ont fait que copier.

Je passe les épisodes I, II et III pour arriver directement à l’épisode IV.

Après des études plus que poussives, voire pas très encourageantes pour la suite, je me dois de donner quelques mois de ma vie à la nation; je vais faire mon service national, dans ‘armée de l’air, où je n’ai pas décollé de mon fauteuil de secrétaire… dans un centre d’instruction.

C’est là dans ces bureaux obscurs, que j’ai trouvé ma voie… Non, je ne serais pas militaire, j’aime pas les uniformes, et je suis resté 2e classe pendant 10 mois. A la réflexion, c’est presque une fierté.

J’ai rencontré dans mon bureau souterrain du fort du centre, un graphiste.

Après l’avoir écouté et lui avoir rempli les documents qui lui permettraient de se faire réformer, nous avons fait connaissance et il m’a parlé de son job.

J’ai donc, peu après ma libération du service national entamé une formation pour apprendre les outils de PAO. J’ai rapidement été employé par une petite agence à Charleville, où j’ai appris, à la dure, le métier de graphiste. J’ai refait le même visuel 100 fois, repris des maquettes des nuits entières…

Plus tard je suis passé par d’autres agences, une start up, le Sénégal, Djibouti, Paris, Charleville-Mézières, Neuilly sur Seine…

 

ben – Quels sont les inconvénients/avantages de ton métier?

ben – Les avantages sont nombreux, enfin… Le plus grand avantage serait pour moi que chaque jour est différent, dans mon métier. Ce n’est pas un métier répétitif.

Les inconvénients ? Je fais avec.

 

ben – Que conseillerais-tu aux jeunes …?

ben – Faites l’amour, pas la guerre. Sinon, si toi jeune, tu veux faire ce job, accroche toi bien, et sois courageux. Et aussi, cultive ton oeil, il est brut, pour l’instant, mais tu dois l’affiner. regarde tout, tout le temps, aspire dehors, expire sur le papier…

Reste humble, ne crois pas que tout est arrivé lorsque tu réussis un joli projet… Remets toi toujours en cause, et REGARDE AUTOUR DE TOI !! Sinon dépêche toi, ce sera bientôt la fin du monde, il paraît…

 

ben – Pourquoi avoir choisi ce métier ?

ben – Et pourquoi pas ? Je plaisante, j’ai toujours dit que mon métier serait de dessiner. Je le fais.

 

ben – As tu un lien de parenté avec Gérard Philippe ?

ben – Oui c’est mon père. Comment tu le sais ?

Advertisements

7 réponses à “Exclusif : l’interview de ben par ben !

  1. Interview amusante qui égaie une après-midi qui s’annonce pas terrible.
    Je vais la récupérer sur mon blog pour que les lecteurs fassent connaissance avec le Ben qui a créé le logo de Miss Ayo Délé.

      • Je t’en prie.
        Si tu ne veux pas faire une traduction spontanée, tu mets ton texte dans Google traduction puis tu le corriges (il y a souvent des incohérences et des erreurs de syntaxe) et tu peux aussi ajouter un traducteur à ton blog.
        Le mien est un peu bancal mais je m’en contente pour l’instant.

  2. Ah, c’est beaucoup mieux, j’ai tout compris 😀
    Excellente idée et si drôle cette interview. Salut le créatif monstrueux…..

Les commentaires sont fermés.