Une Toubab à Dakar

 

Chose promise, chose due …voilà la suite tant attendue (ou pas)

N comme Ndiaga Ndiayerécemment on m’a un peu reproché  (gentiment  hein) de ne pas faire la différence entre  Ndiaga N’diaye et car rapide, pour moi c’était la même chose  à une seule différence près : la couleur.
Le premier tout de blanc vêtu, et le deuxième aux couleurs locales.Je ne m’étais pas apperçu au dela de çà que ce n’était pas la même chose ! certes c’est fun pour un touriste, ou quelqu’un qui revient au Sénégal après une longue absence  et pour qui cela aurait un gout de «  reviens-y ».
Mais demande à la femme qui fait le ménage chez moi ou à tout autre Dakarois qui est obligé de prendre tout les jours ces boites de sardines où il règne une chaleur étouffante  si çà l’amuse !
Sans parler de leur façon de conduire, comme disait mon grand-père, ils…

View original post 1 284 mots de plus

Advertisements

2 réponses à “

Les commentaires sont fermés.